fbpx

Vous n’avez pas encore terminé vos études mais vous souhaitez entreprendre à l’avenir ? Sachez que vous pouvez anticiper sur la fin de vos études pour entreprendre, et cet article vous expliquera comment.

1. Optimisez votre temps libre

Dans un premier temps, vous pouvez utiliser votre temps libre, que ce soit celui entre vos cours, ou bien vos activités en dehors comme le sport, pour optimiser le développement de vos projets.


Si vous optimisez vos temps libres, vous pourrez faire une action quotidienne. Généralement, je préconise une à trois actions par jour pour avancer sur votre projet. Si vous avancez pas à pas tous les jours, demain vous irez beaucoup plus loin.


Ce qui est intéressant, c’est que lorsqu’on est étudiant, les journées sont en effet très chargées à cause de la charge de travail, mais on a toujours un peu de temps libre ; évidemment, cela dépend des formats des différentes écoles, les emplois du temps ne sont pas les mêmes, mais il est possible d’optimiser des petits créneaux pour s’organiser. 


En revanche il est important de garder du temps pour soi, pour dormir, manger, faire un peu de sport et garder une vie sociale, c’est primordial pour l’équilibre.


Optimiser votre temps vous permet par exemple de travailler l’après-midi et de quand même pouvoir vous faire plaisir le soir, d’aller voir vos amis, ou simplement sortir respirer.


Il faut trouver ce juste milieu qui vous permettra de développer votre activité en anticipant sur la fin de vos études tout en gardant un rythme idoine pour avancer, et ne pas subir votre projet, ce qui n’est pas du tout l’objectif.

2. Epargnez de l'argent

Un autre conseil pour anticiper sur la fin de vos études, c’est de mettre de l’argent de côté. 


Pas forcément de tout investir de suite dans votre projet, mais épargner, si vous avez un coussin de sécurité, un coussin financier, vous envisagerez, le temps de faire cette transition vers la vie active, l’entrepreneuriat plus sereinement, autrement dit vous éviterez de manquer d’argent. 

 

Peut-être que vous avez travaillé pendant vos études, ou bien l’été, ou peut-être pas, mais si vous mettez de côté chaque mois un petit peu vous verrez que ce sera un réel confort.

 

Si vous avez un stage de fin d’études, c’est une opportunité pour commencer à entreprendre ; grâce à l’organisme Pépite, vous pouvez substituer votre stage de fin d’études à votre projet. Autrement dit, au lieu d’effectuer votre stage dans une entreprise, vous pouvez le passer à développer votre projet. Evidemment, cela dépend de la durée, mais prenons l’exemple d’une période de 2 à 6 mois ; c’est du temps que vous pourrez consacrer uniquement à votre activité.

.

3. Utilisez le développement personnel

Pour vous challengez, vous pouvez vous dire que vous allez tout faire pour arriver à vivre de votre activité, prendre par exemple trente-cinq heures par semaine pour développer votre projet.


De fait, il y a également le développement personnel qui vous permet d’être sûr que vous allez dans la bonne direction ; moi-même, il m’est arrivé d’avoir des idées plein la tête, quand on est entrepreneur on a généralement un trop plein d’idées, on veut tout faire, et on m’a toujours dit de ne pas m’éparpiller, mais gardez ces idées dans la tête, car elles pourront toujours servir. 


Prendre un temps d’introspection pour pouvoir aller dans la bonne direction c’est très important, car ça vous permet de savoir ce que vous avez envie d’être, et ça vous aide à prendre les bonnes décisions, et à aller vers le bonheur que vous avez envie d’atteindre, et à devenir la personne que vous avez envie d’être. Pour ça, vous pouvez essayer de vous projeter une espèce de schéma de vision, dans trois ans, cinq ans. 


Si vous arrivez déjà à vous projeter à court ou moyen terme, vous verrez que ce sera plus facile de prendre les décisions qui vous correspondront, car souvent les décisions sont compliquées à prendre, vous pouvez vous dire que vous arrivez à la fin de vos études et que c’est une opportunité d’aller vers la voie salariale pour avoir un confort de vie, une sécurité, une aisance sociale, mais que de l’autre côté il y a l’entrepreneuriat, avec plus de risques, de challenge, mais que c’est là où vous avez envie d’être ; c’est important de prendre de la hauteur, et de vous demander quelle est la voie qui vous correspondra le plus dans le temps. 


Et n’oubliez pas que toutes ces petites actions quotidiennes finiront par vous emmener où vous aurez envie d’aller, c’est important de prendre du temps pour soi, du recul, et de vous dire que finalement, chaque pas quotidien vous mènera loin.

Ces trois tâches quotidiennes sont aussi une manière d’anticiper sur la fin de vos études, car si vous optimisez pendant celles-ci le travail sur projet, les bons comme les mauvais jours, vous verrez au fur et à mesure l’avancée que vous aurez parcouru.

Si cet article vous a plu ou a pu vous aider dans vos démarches, n’hésitez pas à laisser un commentaire ci-dessous ou sur les réseaux sociaux. Merci pour votre lecture ! 

.
etudiant , etudiant entrepreneur , entreprenariat , fin d'étude , entreprendre

Tu as aimé cet article ?

Partage le sur Pinterest  !

Il te suffit de cliquer sur le logo Pinterest qui apparaît sur l’image !

Vous pourrez également apprécier :